Organisations internationales

Traité sur le commerce des armes - 2 avril 2014

La France vient de déposer à New York l’instrument de ratification du traité sur le commerce des armes. Elle l’a fait avec 17 autres États.
Après l’adoption de ce texte par l’Assemblée générale des Nations unies, il s’agit du premier traité universel du XXIe siècle dans le domaine du désarmement.
Je suis engagé en faveur de son entrée en vigueur rapide, qui permettra de mieux limiter la circulation incontrôlée des armes et de lutter contre les trafics.

Vote de la résolution 2139 du Conseil de sécurité sur les questions humanitaires en Syrie, 22 février

Le Conseil de sécurité vient d’adopter une résolution sur l’accès humanitaire en Syrie. La France salue cette résolution à laquelle elle a beaucoup contribué. Elle contient des demandes précises : l’arrêt des violences indiscriminées contre les civils, l’arrêt immédiat notamment des tirs d’obus et des bombardements aériens, tels que l’utilisation des barils d’explosifs. Il exige que l’accès des Nations Unies et des acteurs humanitaires soit facilité, à travers les routes les plus directes, y compris depuis les pays voisins. Il demande la levée immédiate des sièges imposés aux villes, dont la majorité le sont, il faut le souligner, par les forces du régime.
Ces demandes du Conseil de sécurité doivent être suivies d’effet. La résolution prévoit un mécanisme de suivi pour s’en assurer, et l’adoption de mesures additionnelles si aucune amélioration significative n’est constatée.
La France prendra toute sa part à ces efforts pour qu’enfin le régime, qui jusqu’ici le refusait, respecte le travail des acteurs humanitaires et des agences des Nations Unies en faveur de la population syrienne.
Tribune parue dans Le Huffington Post, le 10 octobre, journée mondiale contre la peine de mort

Réunion ministérielle présidée par la France sur la Syrie en présence du président de la Coalition nationale syrienne Ahmad al Jarba au siège des Nations unies, le 26 septembre 2013.